(Article publié sur le Huffpost en mars 2017) Elle s’emploie à « effacer » symboliquement la vraie maman, et à usurper en quelque sorte sa place dans le psychisme de l’enfant. Nous découvrons, dans notre pratique quotidienne au Cabinet Rivages, au contact de mères désenfantées par la justice (ou menacées de l’être), des phénomènes cliniques…